Pages

lundi 29 août 2016

Les antibiotiques augmentent le risque de diabète



Le nombre d'enfants atteints de diabète de type 1 a significativement augmenté ces dernières années. En Suède il y eu presque un doublement depuis les années 1980. La cause de cette maladie est que le système immunitaire détruit les cellules qui produisent l'insuline dans le pancréas.

Dans la revue Nature Microbiology des chercheurs rapportent maintenant que le fait pourrait être dû à l’usage d’antibiotiques.

L’équipe a étudié les effets de antibiotiques sur de bébés souris avec une vulnérabilité génétique pour le diabète de type 1. Des traitements répétés d'antibiotiques ont conduit au développement de la maladie chez plus de 50% des souris. Dans un groupe de contrôle ils n’étaient que 25%.

Les souris médicalisées avaient aussi une flore intestinale plus pauvre. Certaines bactéries, connues pour contribuer au développement d'un système immunitaire normal, n’existaient presque pas.

Pour examiner si c’est vraiment la flore intestinale qui est au fond du problème, les chercheurs ont transféré des flores intestinales appauvries aux souris nourris sans antibiotiques. Comme prévu ils ont constaté des changements similaires et néfastes dans leur système immunitaire.

dimanche 28 août 2016

Lisez des livres - et vivez plus longtemps



Celui qui passe beaucoup de temps à lire des livres obtient aussi un délai supplémentaire pour le faire. Comparée avec ceux qui ne lisent rien de tout une livrophile peut en moyenne s’attendre 2 ans plus de vie. Les lecteurs de journaux et de magazines en font aussi partie mais à un degré moindre.

Ces sont des conclusions des chercheurs en épidémiologie à l'Université de Yale, Etats-Unis qui ont consulté les 3 635 Américains sur leurs habitudes de lecture. Ils ont également suivi leur santé pendant plus de 12 ans et tous avait un âge de 50+ lorsque l'étude a commencé.

Ceux qui avaient pour habitude de lire plus de 3,5 heures par semaine, c’est-à-dire au moins 30 minutes par jour, gagnaient en moyenne 23 mois de vie. Douze ans après le début de l'étude il y avait 23% moins décès dans ce groupe et 17% moins pour les lecteurs de moins que 3,5 heures par semaine.

Les différences entre les groupes ne disparaissent pas malgré le fait que les chercheurs ont pris en compte de les effets de éducation, situation économique et cetera. Les lecteurs les plus diligents étaient des femmes de hauts revenus et d’éducation universitaire.

samedi 27 août 2016

Apprenez à parler espagnol comme un diplomate de 1961



C’est ce que j’essaye à faire pendant cet été. Ma moyenne est le FSI Spanish Basic Course. Ces leçons ont été développées pour des diplomates américains dans des années 60. Il comprend 59 heures d’audio et des textes avec tous les dialogues et explications. Il y a 4 volumes est déjà dans le premier il y a 12 heures d’audio et un texte de 700 pages. De plus, tout est gratuit.

A l’époque les audio étaient sur des casettes mais maintenant ils ont été mis en format MP3. Cependant, il y a quelques problèmes pour démarrer.

Problème 1 : Les fichets téléchargés sont dans le format comprimé, *.rar. Il faut trouver une moyenne pour les décomprimer.

Problème 2 : Le volume du son est suffisantes pour un ordinateur mais ne pas pour le lecteur MP3 que j’utilise. Heureusement il y a ce site pour augmenter le volume. Pour bien ouïr en se promenant quand les motos passent, j’ai dû augmenter le son 5 décibels.

Ma méthode est de bien lire le texte et traduire tout que je ne comprends pas, ce qui me prend 45 à 60 minutes par session. Puis, quand je sors je écoute et imite les paroles dans mon lecteur MP3. Heureusement il y a maintenant des téléphones portables qui font que ceux qui parlent pour eux-mêmes dans la rue ne sont plus pris pour des fous.

Pour bien apprendre il faut compléter les audio avec d’autres sources. Heureusement des textes, des explications et des exercices grammaticaux en espagnol ne manquent pas sur internet.

Dans un an j’espère être capable de maintenir une conversation courant mais simple en espagnole.